Vœux du président à la communauté universitaire

A l'occasion de ses vœux aux personnels de l’université, Guy Cathelineau a fait le bilan de l'année 2014 et dressé des perspectives pour 2015.

Le Président Guy Cathelineau a présenté ses voeux aux personnels et étudiants le mardi 13 janvier 2015 au Diapason

Guy Cathelineau, président de l'université de Rennes 1, avec son équipe, a présenté ses vœux aux personnels mardi 13 janvier 2015 au Diapason dans un "contexte national bien singulier", qu'il a évoqué.

Nous savons que ce n’est pas la violence qui peut venir à bout des libertés, c’est la pensée libre qui vient à bout de toutes les oppressions.

Après avoir fait le bilan des actions et faits marquants de l'année 2014, le président s'est ensuite exprimé sur les perspectives de l'année 2015 : créations de la Comue Bretagne Loire et de l'université de Rennes en expliquant les enjeux et défis de la fusion.

Il s’agit bien de faire de l’université de Rennes un acteur des grands défis scientifiques, socio-économiques et culturels au cœur de son territoire (...) La déclinaison des priorités de recherche en défis sociétaux a imposé la prise en compte des dimensions humaines et sociales dans la pluridisciplinarité nécessaire pour relever ces défis dans la recherche et l’innovation. Ainsi chacun reconnaît aujourd’hui que l’apport des SHS ne constitue pas un simple supplément d’âme. Toutefois, nombreux sont ceux qui considèrent que leur utilité se limite à leur capacité à étudier les usages des nouveaux objets techniques et l’acceptabilité des bouleversements qu’ils engendrent (le nucléaire, la révolution numérique, le réchauffement climatique, les gaz de schistes, etc.). Il n’est en effet pas évident pour chacun que, pour répondre aux défis de société, la recherche ne peut ignorer les dimensions psychologiques, sociales, économiques et politiques de ces défis.

Il leur est encore moins évident qu’à l’heure de la mondialisation il ne saurait être question d’avoir comme seule référence les modèles sociétaux occidentaux actuels et que les regards de l’historien et des spécialistes des langues et des civilisations s’avèrent indispensables.

Le monde n’est pas qu’économique, il est socio-économique, et pour cette raison, il est culturel et ne peut être compris sans l’aide des sciences de la culture.

Concernant l’élaboration des statuts de la future université, le président a rappelé qu'elle devait se faire en respectant les termes de la charte des engagements communs votée par les deux conseils d’administration les 14 et 18 mars 2014. Et insisté sur la représentation du poids relatif des différents secteurs dans les futures instances et la nécessité de la poursuite du dialogue.

"Le principe retenu est celui d’une représentation garantissant au sein des conseils centraux les équilibres actuels des établissements et le poids relatif des différents secteurs." (...)
Nous devons, par le dialogue et l’écoute, trouver le moyen de bâtir une université dans laquelle chacun pourra être acteur de son développement. (...) Je formule mes vœux pour qu’avec nos collègues de Rennes 2 nous poursuivions sans retard la construction de cette belle Université.

=> Lire le discours

=> Écouter le discours :

=> Visionner la rétrospective "retour sur quelques temps forts de l'année 2014 en images" (vidéo de 6 minutes)