Disparition d'André Huon

Artisan du rapprochement de l’université avec Agrocampus Ouest, ce professeur des universités est décédé le 6 avril 2018 à Rennes.

Disparition d'André Huon, professeur des universités

André Huon a dirigé le laboratoire de botanique de l’Université de Rennes 1 jusqu'en 1989. Il a assuré de multiples responsabilités pédagogiques, scientifiques et administratives, notamment la direction de l’UFR des Sciences de la vie et de l’environnement. Il est nommé directeur du Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) de Rennes jusqu’à sa retraite en 1997.

Les travaux de recherche d’André Huon ont porté sur la biosystématique des fétuques de l’Ouest de la France (variabilité, cytogénétique, écogéographie). Ses recherches restent une référence dans les flores de France.

Cet enseignant s’est particulièrement distingué par sa vision scientifique prospective, sa capacité à identifier les thématiques et disciplines émergentes. Il avait le souci d’intégrer de nouvelles approches pour faire évoluer sa discipline, et sortir la botanique de ses pratiques descriptives traditionnelles, en y intégrant les analyses de processus à travers la génétique et l’écologie évolutives.

André Huon a notamment contribué à la création et l’animation de plusieurs diplômes d’études approfondies (DEA) :

  • le DEA d’écologie et la post-graduation de Génétique Ecologique à l’Université d’Alger. Il enseigna comme maître de conférences entre 1971 et 1976 et contribua à la création d'une équipe de recherches en écogénétique dont l'activité se poursuit à ce jour ;
  • le DEA de biologie et agronomie de Rennes.

Il a initié de nombreuses collaborations impliquant différents laboratoires (botanique, écologie, physiologie, entomologie, éthologie, amélioration des plantes) à Rennes et à l’étranger. Il fut à l’initiative des « accords inter-universitaires Rennes – Alger » qui se sont concrétisés au-delà de la biologie (géosciences, chimie…) par des partenariats qui perdurent encore aujourd’hui.

Son souci de la diffusion des connaissances au-delà de l’université s’est traduit par des ouvrages de vulgarisation. Il créa le salon du jardinage de Rennes dont il fut le président.

Plusieurs enseignants-chercheurs des deux côtés de la Méditerranée ont eu le privilège de bénéficier de ses enseignements. Ils ont été marqué par sa pédagogie, son engagement pour la formation, ses qualités humaines, son désintéressement et sa courtoisie.

Pour les anciens doctorants dont il a dirigé les thèses, pour les collègues qui ont eu la chance de le côtoyer, il continuera de représenter un modèle.

André Huon était Commandeur des Palmes Académiques.