La cardiologue Cecilia Linde, Docteure Honoris Causa de l'Université de Rennes 1

Cecilia Linde est professeure de cardiologie au prestigieux Karolinska Hospital de Stockholm, dont elle a dirigé le service de cardiologie de 2002 à 2012.

Cecilia Linde

La professeure Cecilia Marianne Linde a effectué sa carrière académique dans le prestigieux Karolinska Institutet de Stockholm, siège du jury du prix Nobel de médecine. Docteure en médecine, qualifiée en médecine interne et en cardiologie, la professeure Linde (Ph. D.) a exercé les fonctions d’assistant professor (1992-1997), d’associate professor (1997-2002) puis depuis 2007 de professor of Cardiology au Karolinska Institutet. Parallèlement, elle a dirigé entre 2002 et 2012 le département de Cardiologie du Karolinska University Hospital, le plus important hôpital de Suède et l’un des centres leader de la recherche médicale en Europe. Elle y est à présent professeure consultante.

Le Karolinska University Hospital est mondialement renommé pour des innovations majeures en médecine cardio-vasculaire, dont la stimulation cardiaque permanente pour le traitement des bradycardies. C’est dans cet hôpital qu’a été conçu et implanté le premier stimulateur cardiaque intra-corporel en 1958. Poursuivant cette voie d’excellence, la professeure Linde a orienté ses recherches vers les nouvelles technologies et les nouvelles indications cliniques de stimulation cardiaque. Elle a largement contribué à initier et développer les nouveaux concepts de stimulation à visée hémodynamique où l’électrostimulation est utilisée pour optimiser le fonctionnement mécanique du cœur. La professeure Linde s’est rapidement imposée comme un des leaders internationaux dans ce domaine très évolutif.

Sa collaboration avec l’université de Rennes a débuté il y a 20 ans autour d’un projet commun d’évaluation des thérapies électriques dans la cardiomyopathie hypertrophique obstructive, pathologie rare mais représentant le seul modèle clinique où la désynchronisation cardiaque peut être bénéfique. Elle s’est poursuivie et amplifiée avec le développement et l’évaluation des thérapies de resynchronisation pour traiter les arythmies et l’insuffisance cardiaque. Au travers de projets internationaux co-dirigés par Rennes et Stockholm, il a été possible de valider le concept de resynchronisation, de développer avec l’industrie et les laboratoires universitaires les technologies nécessaires pour son application clinique, et de valider son intérêt en termes d’efficacité et de sécurité pour le patient, donnant lieu à 25 publications dans des revues majeures. La resynchronisation cardiaque est aujourd’hui reconnue comme un traitement performant de l’insuffisance cardiaque, bénéficiant à plus de 200.000 nouveaux patients chaque année dans le monde.

Vendredi 3 avril 2015, le président Guy Cathelineau remettra les insignes de Docteur Honoris Causa de l'Université de Rennes 1 au Pr. Cecilia Linde, parrainée par le Pr. Jean-Claude Daubert, responsable du pôle cardio-thoracique-vasculaire du CHU de Rennes et membre du Laboratoire Traitement du signal et de l'image (LTSI).