"Le programme porté par Mme Le Pen est contraire aux valeurs que nous défendons"

Élection présidentielle : lettre ouverte du président David Alis à la communauté universitaire.

David Alis, président de l'Université de Rennes 1 ©Cyril Gabbero

Cher.e.s étudiant.e.s,
Cher.e.s collègues,

En tant que président d’université, je prends exceptionnellement la plume aujourd’hui pour intervenir dans un débat qui concerne tous nos concitoyens. Je respecte profondément le droit de chacune et chacun à se déterminer librement et à exprimer ses convictions.

Si je sors de ma réserve, c’est que le moment est grave et je considère qu’il est de mon devoir, en tant que responsable d’une communauté attachée aux valeurs d’universalité, au progrès des connaissances et de l’innovation, de prévenir tout recul et toute atteinte à l’avancée du savoir, aux valeurs d’humanisme et de démocratie.

Je m’associe ainsi aux prises de position exprimées par un certain nombre de mes collègues à travers la Conférence des Présidents d’Université et celle des universités de recherche dont Rennes 1 est membre, mais aussi les responsables des grands organismes nationaux de recherche avec lesquels notre université partage ses unités de recherche.

Une science libre et l’accès aux connaissances sont des éléments essentiels et non négociables de toute démocratie, et des droits fondamentaux humains dont chacune et chacun devrait bénéficier partout.

Le programme présidentiel porté par Madame Le Pen est contraire aux valeurs que nous défendons, en tant que scientifiques et humanistes. Il va également à l’encontre de notre vision de la société française faisant craindre des menaces sur la place reconnue aux sciences. La sortie de l’Union européenne, la fermeture des frontières, la police des idées, la limitation du nombre d’étudiants, enseignants et chercheurs étrangers autorisés à venir en France sont inacceptables.

Dans ce contexte, c’est avec gravité et conscient de ma responsabilité que j’appelle notre communauté universitaire à aller voter au second tour des élections présidentielles contre Madame Le Pen, dont le programme menace les fondements même de notre société, des sciences et de l’université.

Bien cordialement.

David Alis
Président de l’Université de Rennes 1
Vice-Président de la commission des moyens de la CPU