3 médailles d'or pour Faustine, parabadiste

Faustine Noël est triple championne de France 2016 de parabadminton. Étudiante en 3e année de Sciences de la vie et de l'environnement, elle nous raconte son parcours.

Faustine Noël, étudiante à l'Université de Rennes 1, n°2 mondial de parabadminton
  1. "Mon handicap ? Un bonus !"
  2. Objectif : Tokyo 2020

"Mon handicap ? Un bonus !"

Faustine Noël pratique le badminton depuis l’âge de 10 ans au niveau départemental et interdépartemental. Il y a un an et demi, alors qu’elle participe à un tournoi, un membre de la toute jeune (4 ans) représentation française de parabadminton remarque son handicap. « C’est un handicap neuromoteur léger, mon cerveau commande mal ma jambe droite. Je n’ai pas d’équipement et j’ai toujours bien vécu avec, ça ne m’a jamais bloqué, jamais empêché de faire du sport ».

Tout s’enchaîne alors très vite. En janvier 2015, elle participe aux championnats de France de parabadminton à Bourges où elle rafle deux médailles d’or (simple et double dame) et une d’argent (mixte). Six mois plus tard, lors de sa 1re compétition internationale à Dublin, elle obtient la classification* qui lui ouvre les portes du championnat du Monde à Stocke-Mandeville près de Londres où elle décroche la médaille d’argent en simple.

Classée numéro 2 mondial dans sa catégorie, Faustine intègre l’équipe de France et obtient le statut de sportif de haut niveau. Malgré ses 5h30 d’entraînements hebdomadaires, des tournois bimensuels et sa recherche de sponsors, l’étudiante parvient à alterner cours et courts « Il y a des semaines chargées, ça demande parfois de faire des compromis… Mais quand il faut choisir, je choisis souvent le bad. C’est ma passion ».

Faustine

Objectif : Tokyo 2020

Si jusqu’à présent, elle n’a pas eu recours aux aménagements spécifiques proposés par l’université, elle se réserve cette possibilité pour les compétitions. Celles-ci ont repris début avril avec l’Open de Turquie où Faustine a remporté une médaille d’or en mixte et une médaille d’argent en simple.
Après les championnats de France qui se sont déroulés à Troyes (3 au 5 juin), la badiste prépare désormais les championnats d’Europe qui auront lieu à Beek au Pays-Bas du 25 au 30 octobre. Son objectif à long terme : les jeux paralympiques de Tokyo en 2020, le badminton faisant son entrée aux jeux paralympiques dans 4 ans.

 

*la classification permet de délivrer une catégorie en fonction du handicap. Il en existe 6, Faustine Noël est classée en SL4 (handicap léger au membre inférieur)