Spécialistes de l'environnement et du droit : 19 nouveaux diplômés

Ces futurs chargés d'études possèdent désormais une double compétence au bénéfice des structures juridiques et d'écologie.

La promotion du Master Environnement-Droit
  1. Déjà un septennat pour le Master Environnement-Droit
  2. Témoignage de Fabien Jacob, major de promo
  3. Alain Daher, nouveau parrain du master
  4. La promotion sortante passe la main
  5. Etaient présents à la cérémonie :

Déjà un septennat pour le Master Environnement-Droit

Ils étaient 19 lauréats représentant la septième promotion du Master Environnement-Droit. Tous n'étaient pas présents, mais tous ont obtenu le fameux sésame, leur passeport d'accès à la vie professionnelle. Les uns poursuivent leur stage ou occupent un CDD en France ou à l'étranger quand d'autres entament un processus de recherche d'un premier vrai emploi ! Entourés de parents, d'amis et d'enseignants, ils ont été tous à l'honneur lors de la cérémonie de remise du diplôme de Master Environnement-Droit, qui a eu lieu le 9 octobre 2015 dans la salle de réception de la faculté de droit et de science politique.

Evénement majeur dans la vie du Master, cette cérémonie se situe dans le cadre du dispositif des parrainages de formation développé par la Fondation Rennes 1. Depuis 2011, trois parrains se sont engagés auprès des étudiants du master : Rennes Métropole, Veolia et le Cabinet LEXCAP, tous membres de la fondation. Cette action a pour but de rapprocher concrètement les étudiants des entreprises et du monde professionnel en général.

Témoignage de Fabien Jacob, major de promo

Pourquoi avoir choisi le Master ED ?

Etant issu d'une famille d'agriculteurs, j'ai fait le choix dans un premier temps d'opter pour un enseignement agricole. Durant cet enseignement, une thématique revenait en permanence, il s'agissait de la prise en considération des problématiques environnementales. Par la suite, j'ai préparé une licence professionnelle dans le domaine de l'environnement et du développement durable. Cela m'a permis de comprendre qu'une agriculture productiviste et écologique ou raisonnée pouvait tout à fait se concilier. Cependant, dans ces enseignements, un nouvel acteur faisait son entrée, il s'agissait du "droit" aussi bien national qu'européen voirE même international.

J'ai eu à ce moment là, le sentiment de ne pas maîtriser l'univers qu'il pouvait y avoir derrière la terminologie : "Droit". Il me semblait important de comprendre pourquoi et comment le législateur pouvait, du jour au lendemain réglementer un secteur d'activité donné. J'ai donc postulé au master Environnement et Droit. Etant diplômé d'un enseignement professionnel et technologique, je ne pensais pas avoir la chance d'être accepté au sein de cette formation universitaire. A ma grande surprise, les responsables de ce master m'ont donné la chance d'intégrer cette formation.

Que vous a apporté concrètement ce master ?

Le grand avantage de ce master est qu'il concilie à part égale l'environnement et l'écologie avec le droit. Il n'y a pas une compétence qui prend le dessus sur une autre. Durant ces deux années d'étude, j'ai pu améliorer sensiblement mes connaissances en droit. Cela m'a permis de mieux comprendre les interventions du législateur. Cette formation s'est terminée par la réalisation d'un stage de fin d'étude. Il se trouve que cette double compétence a intéressé l'entreprise VEOLIA. Cette dernière m'a proposé plusieurs missions de stage respectant la particularité du master.
Aujourd'hui, j'ai la chance de poursuivre mon aventure professionnelle au sein de cette société. Le master environnement et droit m'a certainement permis d'être aujourd'hui à ce poste.

Un grand merci aux responsables de ce master, aux professeurs et professionnels rencontrés durant ces deux années et enfin aux personnels administratifs qui contribuent à la gestion de cette formation.

Alain Daher, nouveau parrain du master

Un autre moment fort de cette cérémonie fut la passation entre Jean-François Rouhaud, parrain de la promotion sortante, avocat au cabinet Lexcap, et Alain Daher, président de la chambre de commerce et d'industrie de Bretagne. Le parrain de la nouvelle promotion s'est dit ravi et honoré d'avoir été choisi pour cette fonction. Lors de son bref discours, il a insisté sur l'importance de la formation des étudiants de tous niveaux à la culture entrepreneuriale, et sur la nécessité d'aller plus loin dans la mise en place de la RSE (responsabilité sociétale de l'entreprise) qu'il pratique dans son groupe depuis toujours. Enfin, il s'est dit disposé, dans la mesure du possible, à apporter aux étudiants le soutien et la plus-value dont ils sont en droit d'attendre de leur parrain.

 

La promotion sortante passe la main

La cérémonie a été clôturée par un bref discours de deux représentants de la promotion sortante, Fabien Jacob, major de promo et Audrey Gorieux. Ils ont souligné la qualité des enseignements reçus et de l'encadrement par les professionnels lors du projet tuteuré universitaire (PTU) et des stages de première et de deuxième année. Ils ont remercié les responsables du Master ED, ont insisté sur le caractère adapté et pertinent de la formation qu'ils ont reçue et ont formulé des voeux de réussite à la promotion actuelle.

Etaient présents à la cérémonie :

  • David Alis, premier vice-président, représentant le président de l'Université de Rennes 1 Guy Cathelineau,
  • Aziz Mouline, vice-président de l'université de Rennes1 chargé de l'insertion professionnelle,
  • Frédéric Lambert, Doyen de la faculté de droit et de science politique,
  • Claire Piquet-Pellorce, Directrice de l'UFR science de la vie et de l'environnement,
  • Sophie Langouët-Prigent, vice-présidente de la Fondation de Rennes 1,
  • Maîtres Jean-François Rouhaud et Philippe Boisset représentants le cabinet LEXCAP et parrains de la promotion sortante,
  • Alain Daher, Président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bretagne, nouveau parrain de la promotion en cours, accompagné de Alban Pobla, Directeur régional du développement économique,
  • Nathalie Hervé-Fournereau, Marion Bary et Véronique Barabé-Bouchard, respectivement présidente du conseil scientifique du Master, spécialiste de droit privé de l'environnement et spécialiste de droit rural,
  • Cendrine Mony et Afif Daher, responsables de la formation.