Des micro-organismes repérés sous l'océan

Les limites du vivant sous le plancher océanique ont été une nouvelle fois repoussées. Des chercheurs de l'UMR Ecobio de l'OSUR ont contribué à identifier des bactéries et des champignons microscopiques à des profondeurs record de 1 922 et 1 740 m sous le bassin de Canterbury (N.-Z.)

Le navire foreur Joides Resolution (©LM2E)

Les limites du vivant sous le plancher océanique ont été une nouvelle fois repoussées. Une équipe européenne composée notamment de chercheurs du Laboratoire de microbiologie des environnements extrêmes (LM2E) et du laboratoire Ecosystèmes, biodiversité, évolution de Rennes (ECOBIO) de l'Observatoire des sciences de l'Univers de Rennes vient en effet d’identifier des bactéries et des champignons microscopiques à des profondeurs records de 1 922 et de 1 740 mètres sous le bassin de Canterbury, au large de la Nouvelle-Zélande.

Lire la suite sur le site du CNRS