Une nouvelle génération de matériaux isolants

À l’Université de Rennes 1, c’est Christophe Lanos et son équipe, de l’unité de recherche LGCGM - Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique – qui ont choisi d’approfondir leurs recherches sur ce thème en participant au projet européen ISOBIO.

Développement de composites bio-sourcés : échelle du matériau à celle du bâtiment.
  1. Objectif du projet
  2. L’idée
  3. Perfectionner l’isolation tout en en diminuant le coût
  4. Les partenaires
  5. Carte d'identité

Objectif du projet

Le projet ISOBIO, financé dans le cadre du programme européen Horizon 2020, cherche à proposer une nouvelle génération de matériaux hautement isolants. Celle-ci, qui repose sur la combinaison de granulats d’origine végétale, présente une faible empreinte carbone avec des liants innovants. Le but est d’optimiser les procédés de construction et de renforcer la compétitivité des constructions écologiques.

L’idée

Les matériaux développés dans le cadre du projet ISOBIO s’inscrivent dans un contexte de développement durable, plus particulièrement de réduction des coûts environnementaux et énergétique des constructions. Ils exploitent ainsi les propriétés naturelles liées à la sorption et la désorption de l’humidité des matériaux bio-sourcés. Ces propriétés ont plusieurs effets : elles conduisent à une régulation passive de l’environnement intérieur, elles améliorent la qualité de l’air et elles apportent un réel confort thermo-hydrique tout en réduisant la demande en climatisation. Le recours à ces granulats d’origine bio-sourcée réduit ainsi l’empreinte énergétique associée à la durée de vie de l’ouvrage, en tirant profit de la photosynthèse qui conduit à la séquestration de carbone atmosphérique au sein de l’enveloppe.

Perfectionner l’isolation tout en en diminuant le coût

En référence aux produits traditionnels dérivés des produits pétroliers, ces nouveaux composites doivent permettre de réduire de plus de 50 % l’empreinte carbone associée à la production de panneaux isolants. La solution développée doit améliorer d’au moins 20 % l’isolation thermique par comparaison avec les systèmes traditionnels. De plus, le recours à des granulats d’origine végétale couplé à un développement vertical de la solution - de la conception des constituants de base jusqu’à l’élaboration du système constructif -  doit permettre aux partenaires du projet ISOBIO de proposer une solution 15 % plus économique que les solutions traditionnelles.

Les partenaires

Le projet ISOBIO associe 11 partenaires européens relevant de 6 nationalités :

•TWI Ltd - Coordinateur

•University of Bath

•Université de Rennes 1

•CAVAC Biomatériaux

•CLAYTEC e.K.

•Norsk Institutt For Skog og Landskap

•Acciona Infraestructuras S.A.

•Stramit International Ltd

•Greenovate! Europe

•BCB SAS

•ProGETIC Projectes Sostenibles SL

Carte d'identité

Projet européen ISOBIO – Programme HORIZON 2020

Nom du Responsable scientifique : Christophe LANOS
Laboratoire / UMR : Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique – EA 3913
Durée du projet : Du 01/02/15 au 31/01/19 (4 ans)